Vous avez un rêve de ski ? Lange peut vous aider à le réaliser. Gagnez 1000 € + un ensemble de ski complet ! Pour s'inscrire c'est ici

Be one with your goal

LES CHOIX DE SOPHIE

Découvrir l'histoire

Le sourire accroché aux lèvres, le regard scotché à la montagne, Sophie Lechasseur a couru vers son rêve. Celui de skier, encore et encore. Tous les jours, toutes les pentes.

Saint- Rivière du Loup à Quebec

Depuis l’âge de 5 ans, à 240 m d’altitude, Club du Mont-Saint-Mathieu, à 45 mn du village québécois de Saint-Rivière du Loup, Sophie fuse, gagne tout. Le ski comme une envie d’échapper à la garderie, gagner pour ne pas rester au piquet, apprendre à les taper, de mieux en mieux, de plus en plus vite. La petite Sophie progresse, aime la vitesse. Fait des chronos, épate son coach qui sait qu’avec davantage d’entraînement que ceux, uniques du week-end, elle prétendrait à plus, beaucoup plus. Dans le top 15 FIS national, pourtant, ce n’est pas si mal… Mais pas suffisant.

Pas de sous, pas de coaching supplémentaire, pas de compétition nationale

« À 18 ans, j’ai dû me rendre à l’évidence. Pas de sous, pas de coaching supplémentaire, pas de compétition nationale et encore moins internationale. Mais avec le recul, je suis fière de cette fidélité à mon petit club perdu de ma région. » Belle joueuse, elle y devient même coach, pour les kids. Un an plus tard, l’école est finie. Les études en sciences humaines ont un peu rassuré les parents. Son histoire à elle se construira à skis, son cours de géographie suivra la carte des spots fleurant bon la poudre : ce sera Whistler, royaume du freeride réputé de Colombie Britannique.

Cinq saisons en pointillé, faites de sessions d’anthologie avec quelques rares amis anglophones qu’elle ne comprend pas toujours, et d’allers-retours au Québec, entre convalescence suite à une cheville brisée mais aussi pour jouer au Soccer avec son équipe. « Comme je ne voulais pas finir skibum, j’ai repris mes études en 2007 pour devenir institutrice et pouvoir faire des remplacements dans les écoles de Whistler. »

Retour en classe, donc, mais à sa guise. Météo en mémo pour garder les belles journées libres pour rider. Années de rêve. Parenthèse enchantée où elle se gave de neige comme d’une poutine après le jeûne. « C’était vraiment ben l’fun, côté ski ! » La grande Sophie glisse comme un mec, comprend que dans la bouche des hommes, cela sonne comme un beau compliment… Finit par apprécier.

"Je voulais découvrir les couloirs"

Puis, c’est l’arrivée en France, nouveau départ. Hiver 2014/15. Son séjour de 3 semaines dure le double. Son appétit d’ogresse est aiguisé. « Je découvrais des couloirs, les manoeuvres de corde, de la poudreuse incroyable comme on en voit peu chez moi… Et la facilité d’accès aux montagnes. En deux heures de route, tu es là où ça neige, tu passes de la France à la Suisse, à l’Italie ! C’est magique, on ne connaît pas ça chez nous ! »

La découverte de l’alpinisme pour exploiter au mieux ce fabuleux terrain de jeu, un autre angle d’attaque. Vertiges de l’abrupt. Apprentissage de l’amitié à la française.

« Lorsque j’étais au Canada, personne ne m’a vraiment aidée, il y avait aussi la barrière de la langue… Ici, dès que je suis arrivée, on m’a adoptée, emmenée partout, sur des dizaines de spots… Je ne pouvais plus repartir. À partir de là, ce pays est devenu mon but principal. »

FREERIDE

XT FREETOUR 110

DECOUVRIR
Having already fallen in love with the country

Tombée en amour avec la France, tombée en amour tout court avec un Français… L’été 2016, Sophie a fini par poser ses valises en Tarentaise. Dedans, un contrat tout neuf avec une marque de chaussure. Elle peut désormais voir les sommets made in France de sa fenêtre, regarder la neige blanchir les alentours avant de s’y ruer, chaussures aux pieds. S’appliquer dans ses lignes, s’impliquer dans ses choix. Passer le test technique pour enseigner aux enfants de la vallée. Voyager, tourner, tester, engager dans le raide, s’entraîner pour que cela ne soit pas si rude, en rando l’hiver, à vélo l’été. Gagner en précision sans perdre en vitesse.

 

 

À travers la fenêtre, Sophie a les yeux qui brillent en pensant à toutes ces histoires de ski à écrire dans le nouveau film de sa vie, version originale, définitivement sous-titré en français.