Be One with your goal

Le chemin de la gloire

Découvrir

5:45

L'ENGAGEMENT

Comme hier, comme demain. se lever, doucement. La faute aux courbatures. Chaque matin, dès l’aube, depuis des années, la même question qui revient. Pourquoi s’entrainer ? Pourquoi se faire si mal ? Pourquoi sortir quand on est si bien chez soi ? Puis, peu à peu, le corps s’assouplit, l’on retrouve mes repères, la motivation terrasse à nouveau la fatigue.

Au moment de m’habiller, l’objectif apparait en ligne de mire. Le même. Toujours. Depuis la première course. Pour elle, il faut se surpasser, boxer les piquets, encore et encore, y mettre tout son punch, y laisser toute son énergie. Ce jour nouveau sera un pas de plus. Plus engagé, plus grand encore que celui d’hier.

«LA PUISSANCE DU JAILLISSEMENT SE TRAVAILLE, À COUPS D’ÉCHECS ET DE PIQUETS QUI CLAQUENT.»

7 h. Répétition

Dehors, il y a la nuit, le froid. Mordant. Qui s’insinue partout dans les vêtements, dans les poumons. Le souffle glacé qui fume devant le masque. La veille, la courbe avait été mal négociée, le chrono s’en plaignait. S’y remettre. La puissance du jaillissement se travaille, à coups d’échecs et de piquets qui claquent. Il faut digérer, réussites comme ratés. Puis recommencer. Boxer les piquets. Repousser la vitesse. Préciser ses appuis. Pour exploser, littéralement, enfin, dans la porte.

14 h Précision

Enfiler la combinaison. Serrer les boucles. Ajuster le masque. Chaque micro-détail peut coûter un millième. La rigueur du froid anéantie par celle de l’effort, métronomique, réglé comme une parfaite mécanique. Ne rien laisser au hasard, être précis, dans les phases d’entrainement, comme dans celles de repos. Concentré à 300%. Visualiser en conscience, sa ligne, remonter à pied, jusqu’à la trajectoire idéale, repérer chaque point clé, pour accélérer, décélérer, trouver le bon point d’appui, celui qui fera basculer la course. Puis, savoir donner au corps le repos qu’il mérite. La récompense.  

CHAQUE MICRO-DÉTAIL PEUT COÛTER UN MILLIÈME

Toutes les valeurs qui forgent un athlète, Lange les partage. Par notre engagement quotidien, en étant focalisé à 100% sur notre objectif, celui de développer les meilleures chaussures de ski. Par notre capacité à répéter tous les jours les mêmes gestes, jusqu’à atteindre la mécanique idéale. Par notre souci du détail et la préservation d’une patience méticuleuse. Par une exigence sans cesse renouvelée, placée aussi haute que celle que s’impose nos champions passés, présents et futurs.

RACE

RS 130

Découvrir

17h

EXIGENCE

Se repasser le film de sa course, de son ancienne, de sa prochaine. Ne jamais se contenter de l’acquis, refuser ce repos, ces lauriers que dictent la paresse, dans une lutte mentale, personnelle, quotidienne, inégale. Dans sa bulle, seconde par seconde, voir ce qui n’a pas fonctionné, se demander comment l’améliorer. En boucle, revivre ce corps qui fait bloc, ce visage relâché, cette apparence de facilité, de fluidité. Se dire que l’entrainement, c’est cela, cette esthétique en mouvement, une performance d’artiste. L’entrainement, ce n’est qu’un moyen : la fin, c’est le bout de la piste, le chrono qui tue.

19h / Le jour J - Talent

Le Jour J, à l’heure H, le timing est parfait. Le pic de forme coïncide avec le jour de grâce. Magique. Engagement. Répétition. Précision. Exigence. La rigueur payée en retour, sublimée par le talent. Le coup de génie qui en une seconde efface les longues heures de travail. Lever les yeux vers le panneau, voir s’afficher le chiffre 1. Voir la douleur aussitôt s’envoler.  

Porter ses spatules bien haut dans le ciel, quand les autres ont un sourire crispé, ou le souffle coupé.

Ne jamais se contenter de l’acquis, refuser ce repos, ces lauriers que dictent la paresse, dans une lutte mentale, personnelle, quotidienne, inégale.

Demain, le réveil sonnera à nouveau. Toujours à la même heure. La journée longue, difficile, épuisante, recommencera. Pour aller chercher ces quelques minutes de bonheur. Fugaces. Intenses. Jubilatoires. Celles qui font que l’on sort de chez soi…